Football Les News — 06 octobre 2010

Bruno, un de nos fidèles lecteurs, nous a envoyé un billet d’humeur sur l’utilisation de la palette graphique pour décortiquer les actions de matchs de football à la télé.


« Cela fait déjà plus d’une dizaine d’années que Canal+ s’essaye aux analyses des actions de jeu des matchs de football grâce d’abord, à des arrêts sur image, et désormais grâce à une «palette graphique » élaborée.
Les téléspectateurs ont toujours été friands de ce type de commentaires avec preuves à l’appui.
Les abonnés à la chaine cryptée peuvent en témoigner, le fait de décortiquer le déroulement d’une phase de jeu est toujours intéressant. Personne ne contredira le fait que, de l’avis général, ces analyses sont toujours trop courtes et trop peu nombreuses (les téléspectateurs préfèrent un avis de spécialiste imagé plutôt que des palabres pas toujours objectifs).
photo prise sur métrofrance.com 

Au départ la technologie n’était pas très élaborée mais les arrêts sur image permettaient aux chroniqueurs d’étayer de façon plus précise leur vision de certaines phases de jeu. On a pu d’abord juger si le hors-jeu sifflé était justifié ou non. Cela remonte aux années 80 … en 2010 on ne peut toujours pas juger si le but refusé pour ballon qui n’a pas franchi la ligne est une erreur d’arbitrage ou non !
Toutes les grandes chaines ont développé leur propre module d’analyse graphique, plus ou moins élaboré et efficace. Canal+ garde toujours une longueur d’avance sur TF1 ou M6 qui l’ont aussi utilisée.
>La 3D est aujourd’hui de la partie, le décorticage des actions grâce à la «palette +» sur Canal+ est clair et précis … un régal.

Ce sont des images de synthèse qui retranscrivent avec un réalisme bluffant l’ensemble des mouvements des joueurs et du ballon. Les angles de vue sont sans limite, on peut voir une action sous toutes ses coutures, mettre en pause, tagger, zoomer, etc …
C’est une société anglaise, Red Bee Media, qui a développé cet outil dernière génération.
Le tennis utilise le Hawk-Eye  lors des principaux tournois internationaux. Ce procédé d’assistance à l’arbitrage est très apprécié, tant par les arbitres que par les joueurs. Il n’y a plus de contestation possible.

Dans ces conditions, on peut se poser la question de savoir quand une technologie comme celle de la palette +, qui permet par exemple de zoomer à l’infini sur le tacle d’un joueur ou les contacts rugueux dans la surface de réparation, pourra être exploitée par les instances du football mondial. Le temps réel pour s’appuyer sur ces images de synthèse n’est peut-être pas encore d’actualité, c’est ce qui expliquerait la rareté de ce type de rubriques à la télévision. »
par Bruno L.

Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(0) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>