Les News Rugby — 28 septembre 2010



L’ancien capitaine du XV de France, Raphael Ibañez , rejoint l’équipe des consultants de France télévisions et commentera, en duo avec Mathieu Lartot, sur France 2, les rencontres de la H Cup 2010/2011 (voir poules et calendrier). Coup d’envoi le 9 octobre.

Dans Webdo, le magazine de présentation de programmes (16-22 octobre) de France 2 destiné aux professionnels, il répond à une longue interview sur son rôle de consultant et la place du rugby français en Europe.



Que représente pour vous le rugby ?
D’abord un mode de vie ! Le rugby est une discipline qui implique un engagement fort et repose sur des valeurs comme la générosité, la solidarité, le courage. Des valeurs qui m’ont nourri et qui m’ont permis de vivre de grandes émotions. Le rugby, c’est aussi ma vie. Il est inscrit dans mes gènes familiaux et culturels. Ce sport, qui met en jeu des valeurs humaines, m’a donné l’occasion de m’exprimer et de tisser des liens sociaux inestimables. Il m’a appris à connaître tant mes coéquipiers que le mode de fonctionnement d’un groupe. Il comporte également un aspect affectif remarquable auquel je suis très sensible. En résumé, le rugby, c’est pour moi une passion !


Consultant, est-ce pour vous une façon de poursuivre une carrière d’international déjà bien remplie ?
J’ai arrêté de jouer en 2009. Ce rôle de consultant est, bien sûr, pour moi une façon de prolonger le plaisir et de vivre encore des émotions, mais avec un regard différent. J’ai eu le bonheur, pendant plusieurs années, d’être au cœur de l’action, de pouvoir sentir battre le pouls d’une équipe de rugby avec un poste de talonneur et de capitaine, qui sont centraux au sein du dispositif de l’équipe. Consultant, je porte un autre regard, à distance. C’est une autre façon, vraiment très excitante, de voir le rugby.


Avez-vous déjà pratiqué ce genre d’exercice ?
Oui. Depuis 2007, je suis intervenu à plusieurs reprises comme consultant. D’abord pour la BBC, pour le tournoi des VI nations, puis j’ai intégré l’équipe rugby de Canal Plus.


Sur France 2, vous allez commenter les matches de la H Cup en binôme avec Mathieu Lartot. Vous êtes-vous souvent rencontrés ?
Nous nous sommes croisés lorsque je jouais. Mathieu Lartot et Cédric Beaudou ont appris à me connaître en me voyant évoluer sur le terrain et en me posant des questions ; maintenant je vais être à leurs côtés et c’est un grand honneur. Pour chaque match, nous allons entrer très vite dans le vif du sujet pour parler de l’actualité. C’est la meilleure façon de renforcer une complicité naturelle et c’est très important pour transmettre les émotions que vont susciter ces rencontres dont le niveau sera très élevé dès les premiers matches.


La H Cup : un esprit de saine compétition



Que représente aujourd’hui la H Cup ?
La H Cup est aujourd’hui une véritable institution du rugby européen. C’est une compétition majeure qui regroupe les meilleurs éléments des nations européennes : on est dans du très haut niveau. Il y a aussi dans ces rencontres internationales une idée d’échange de cultures. Nous aimons ainsi retrouver chaque année nos amis britanniques– anglais, gallois et écossais –, et italiens aussi, pour nous confronter à eux dans un esprit de saine compétition. 
Cette Coupe d’Europe est en outre le premier indicateur des forces en présence au niveau européen avant le Tournoi des VI nations et, en même temps, avant les échéances internationales, un révélateur pour les internationaux qui évoluent dans leurs clubs respectifs.



Le rugby semble de plus en plus populaire…
Le rugby est un sport spectaculaire qui transmet de l’émotion. Il repose sur une recherche permanente de l’équilibre sur le terrain et exige des joueurs une capacité stratégique à bien utiliser la balle et aussi à construire un jeu collectif ; bref, il représente à la fois engagement, combat et lucidité. Tout cela le rend attrayant, même si c’est vrai que les règles sont un peu compliquées. Il y a aussi dans le rugby un respect des adversaires, comme des partenaires, un vrai don de soi. Mon rôle de consultant sera de mettre en relief tous ces aspects et de permettre à tous les passionnés d’entrer dans le détail pour mieux appréhender ce sport riche en émotions et pour en apprécier les subtilités.


Vainqueurs l’an dernier, les tricolores ont-ils toutes leurs chances d’emporter une nouvelle fois la H Cup ?
Oui, bien sûr, et cela constitue un autre facteur d’intérêt. Les clubs français sont de plus en plus structurés, de plus en plus compétitifs. Au delà du Championnat de France, leur ambition est d’inscrire leur nom au palmarès européen. Et on sent chez eux une véritable volonté d’y parvenir !


Propos recueillis par Françoise Payen pour Webdo/France 2
Photos : Webdo/France 2

Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(0) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>