Autres Sports Les News — 06 juillet 2010



Pour continuer de célébrer les trois dernières décennies de sport et le récent 30ème anniversaire d’ESPN, ESPN Films lance la deuxième vague de la série « 30 For 30 ». 

Une série constituée de 30 documentaires produits et réalisés par les plus grands réalisateurs actuels, et qui nous racontent des histoires particulières et fortes, s’inscrivant dans la fabuleuse histoire du sport depuis plus de trente ans. 


La diffusion de cette nouvelle vague de neuf documentaires commence mardi 6 juillet à 21h00, sur ESPN AMERICA.


Parmi ces trente prestigieux réalisateurs, on retrouve Bill Couturié, vainqueur de l’Oscar du meilleur documentaire en tant que producteur pour Common Threads : Stories from the QuiltSteve James et Dan Klores, qui ont également remporté un Oscar dans la catégorie du « meilleur film documentaire », et des stars d’Hollywood tels que Ice Cube, Morgan Freeman et Spike Jonze.


Les films :


-  Le 6 juillet 2010 à 21h00

Winning Time : Reggie Miller vs the New York Knicks, de Dan Klores, qui raconte comment Reggie Miller, le joueur des Indiana Pacers, est devenu le « bourreau » des Knicks au cours de sa carrière en NBA. Reggie Miller a brisé le coeur des fans des Knicks de nombreuses fois. Mais c’est lors de demie finale de la Conférence en 1995 que Miller devint l’ennemi public n°1 à New York. A quelques secondes de la fin du match 1, alors que son équipe était menée 105-99, Miler allait inscrire 8 points en 8.9 secondes, permettant ainsi aux  style="font-family:georgia;">Indiana Pacers de remporter une victoire retentissante. Cette exceptionnelle performance et les incessantes réparties avec Spike Lee, grand fan des Knicks, ont fait de ces confrontations Miller vs Knicks l’un des grands moments des playoffs. 


Le 13 juillet 2010 à 21h00

Silly Little Game, réalisé par Adam Kurland et Lucas Jansen

L’industrie des « Fantasy Sports » génère des milliards de dollars, compte plus de 20 millions de participants et une Ligue pour à peu près tous les sports imaginables. Mais les débuts de ce jeu sont peu connus. L’origine des Ligues Fantasy Sport remonte à la création d’un groupe hétéroclite constitué d’écrivains, d’universitaires et de journalistes qui se retrouvaient au restaurant « La Rôtisserie Française » à New York et formèrent leur propre Ligue de Baseball : The Rotisserie League. Le jeu devint très vite populaire et connut une expansion foudroyante avec l’arrivée d’Internet, à un point que les « Pères Fondateurs » ne pouvaient pas prévoir et qu’ils furent vite dépassés par l’ampleur du phénomène. Adam Kurland et Lucas Jansen font la chronique de ce jeu, de ses origines à l’explosion de la « Rotisserie Baseball League », et mettent en avant ses innovateurs les moins connus.


Le 20 juillet 2010 à 21h00

No Crossover : The Trial of Allen Iverson, réalisé par Steve James

En 1993, le jour de la Saint Valentin, le jeune Allen Iverson, âgé de 17 ans et déjà star de l’équipe de basket de la Bethel High School, se rend au bowling à Hampton, en Virginie, avec cinq amis de lycée. Ce devait être une soirée ordinaire, mais cela devint vite une nuit qui allait changer la vie du jeune Iverson. Une querelle entre les jeunes amis noirs d’Iverson et un groupe de clients blancs dégénéra en bagarre. Les conséquences de cette bagarre et le procès qui s’en suivit menèrent l’adolescent en prison. Considéré par certains comme le meilleur sportif lycéen du pays, son cas divisa la ville, selon des critères raciaux. Steve James, nominé aux Oscars pour « Hoop Dreams », revient à Hampton, sa ville natale où il jouait autrefois au basket, pour se faire une opinion personnelle de cet incident dont on parle encore, et pour mesurer l’impact qu’il a eu sur Iverson et sur la communauté.


Le 27 juillet 2010 à 21h00

The Guro of Go, réalisé par Bill Couturié

Au milieu des années 80, le basketteur Paul Westhead n’intéresse plus la NBA. La meilleure offre qu’il trouve vient d’une petite et obscure université – Loyola Marymount -, située à Los Angeles, et sans grande tradition concernant le basket. Dans la ville où il a remporté le titre NBA avec Magic et Kareem, il est déterminé à perfectionner son système de jeu qui consiste en un basket ultra offensif. Dans un premier temps, ce système semble voué à l’échec, jusqu’à ce que débarquent sur le pas de sa porte Hank Gathers et Bo Kimble, deux talentueux joueurs qui viennent de Philadelphie, sa ville natale. Les deux joueurs battent tous les records de points et le système de jeu de Westhead éblouit soudainement le monde du basket universitaire américain et changent les mentalités qui prônent un jeu conventionnel. Mais, au début de la saison 1989-90, Gathers s’effondre durant un match et le diagnostic indique des problèmes cardiaques. Déterminé à jouer, Gathezrs revient trois matchs plus tard, mais moins de trois mois après, il meurt tragiquement sur le parquet. Avec les témoignages de Westhead et Kimble, Bill Couturié, vainqueur d’un Oscar, nous retrace cette histoire extraordinaire, à travers un documentaire truffé d’émotion.


Le 3 août 2010 à 23h00

Run Ricky Run, réalisé par Sean Pamphilon et Royce Toni

Rickie Williams n’est pas conforme à l’image que l’Amérique se fait d’un athlète moderne. En 2004, alors que des rumeurs sur un nouveau test positif à la marijuana courent sur son compte, le running back des Miami Dolphins échange la célébrité et un hôtel particulier en Floride du Sud, pour l’anonymat et une tente à 7 dollars en Australie. Sa décision crée un véritable ouragan médiatique qui détruit sa réputation et le désigne comme un drogué. Mais, alors que la plupart des journalistes pensent qu’il ruine sa vie en abandonnant le football américain, Ricky, lui, pense qu’il se l’est sauvée en prenant cette décision. Avec un film très personnel montrant Ricky lorsqu’il était loin du football américain, Sean Pamphilon nous donne une image rafraîchissante d’un joueur que les médias transformèrent en punching ball et qui s’est depuis racheté, à la fois en tant que père et coéquipier.


Le 10 août 2010 à 21h00

The Two Escobars, réalisé par Jeff et Michael Zimbalist

Durant les année 80 et 90, beaucoup pensaient que le cartel de Medellin de Pablo Escobar et le cartel de Cali avaient largement contribué à financer et construire l’équipe nationale de football colombienne pour en faire l’une des meilleures sélections du monde. Mais lors du deuxième match de poule contre les Etats-Unis, lors de la Coupe du Monde 1994, un défenseur Colombien nommé Escobar – aucune relation avec Pablo – marqua un but contre son camp, ce qui précipita l’élimination de son équipe. Moins de dix jours plus tard, Escobar fut tué de douze coups de pistolet devant un bar, dans la banlieue de Medellin. A chaque coup tiré, le meurtrier criait « but ! ». Etait-ce un meurtre relevant du simple fait divers ou un meurtre commandité par les cartels ? Jeff Zimbalist, qui a remporté un Oscar, et Michael Zimbalist reviennent sur l’enchaînement tragique des événements qui ont débouché sur le meurtre d’Escobar.


Le 17 août 2010 à 21h00

The 16th Man, réalisé par Clifford Bestall et Morgan Freeman

Durant longtemps, le rugby fut considéré en Afrique du Sud comme un sport exclusivement réservé aux blancs, et les nombreux succès remportés dans ce sport étaient une vraie source de fierté pour les Afrikaners. Quand l’apartheid fut aboli en 1994, après 50 ans d’injustices liées à une politique ségrégationniste, le nouveau président de la république Nelson Mandela et son gouvernement s’attelèrent à une tâche immense : reconstruire l’unité sociale du pays. En 1995, le monde avait donc les yeux braqués sur l’Afrique du Sud, car c’est elle qui organisait la Coupe du Monde de rugby. Bien qu’il n’y avait qu’un seul joueur noir dans l’équipe, les Springboks fédérèrent toute le pays autour d’eux en battant les All Blacks, grandissimes favoris de la compétition, en finale. Avec Mandela vêtu du maillot des Boks, s’avançant au centre du terrain et serrant la main de tous les joueurs sud-africains, deux peuples devenaient enfin un. Morgan Freeman et Clifford Bestall nous racontent ce moment historique et ô combien émouvant, en nous montrant le rôle qu’a joué cet événement dans le processus de normalisation en Afrique du Sud.


Le 24 août 2010 à 21h00

Straight Outta L.A., réalisé par Ice Cube

En 1982, le propriétaire des Raiders Al Davis gagne contre la NFL en justice et obtient le droit de quitter Oakland pour installer son équipe à Los Angeles. L’équipe de football américain pluri- ethnique des L.A. Raiders devient vite le symbole de « l’anti establishment », en créant des liens forts avec le mouvement musical « Gangsta Rap » et la scène naissante du hip hop américain  qui sévissait à South Central Los Angeles. Ce, à un moment ou les gangs communautaires, la forte immigration et l’explosion urbaine étaient en train de transformer la ville. Le rappeur désormais réalisateur Ice Cube ne fut pas seulement le témoin de cette évolution, il en fut également un acteur. En tant que membre du célèbre groupe de rap N.W.A, il nous permet de mieux comprendre les enjeux culturels, démographiques et sociaux de cette époque, enjeux qui ont débouché sur une nouvelle donne sociale. Toujours fan des Raiders, Ice Cube revient sur l’improbable mariage entre la franchise rebelle de la NFL et la ville glamour des Etats-Unis, et nous montre comment des joueurs professionnels en révolte devinrent les héros de la La Land.


Le 31 août 2010 à 21h00

Birth of Big Air, réalisé par Jeff Termaine et produit par Johnny Knoxville et Spike Jonze

En 1982, à l’âge de 13 ans, Matt Hoffman rejoint le circuit BMX en tant qu’amateur, et à 16 ans, il a le niveau professionnel. Durant toute sa carrière, Hoffmann a ignoré les limites conventionnelles. Il a préféré s’intéresser à la pureté du sport et a fait de la formule « et après, quoi d’autre ? » un mode de vie. Se motivations sont strictement liées à ses propres ambitions, et même s’il n’avait pas été une super star dans son sport, Hoffmann aurait tenté de pousser les limites de la gravité. Le nominé aux Oscars Spike Jonze et le fan de sport extrême Johnny Knoxville, en collaboration avec Jeff Tremaine, nous montrent les exploits et le travail en profondeur de celui qui a inventé le Big Air.


La série « 30 For 30 » est diffusée sur ESPN AMERICA en France et sur toute l’Europe, le Moyen- Orient et l’Afrique. Elle sera également rediffusée sur ESPN CLASSIC en version française sous-titrée à partir d’octobre 2010.


Retrouvez les horaires de diffusion en France sur :www.espnamerica.com


Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(0) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>