Football Les News — 06 juillet 2010



L’urgence


«Actuellement, mon attention et ma réflexion sont pour constituer mon staff médical et technique, a expliqué le nouveau sélectionneur des Bleus. Avant de penser aux joueurs et à une équipe pour le 11 août, je dois faire mes choix pour m’entourer. C’est ce qu’il faut que j’arrive à faire dans l’immédiat. Mais rassurez-vous, on ne déclarera pas forfait», Je répète que mon premier travail sera de constituer un noyau. Aujourd’hui je n’ai pas d’éléments. Je n’ai pas choisi mon capitaine. Il est possible dans les matches à venir que le capitaine change à chaque match. »
Quand vous êtes entraîneurs, vous avez vos convictions. Ensuite, il y a des évidences : des joueurs titulaires dans les grands clubs français et étrangers. Si votre philosophie est de faire venir quelques jeunes, pour les accompagner, cela peut vous permettre de faire émerger de bons joueurs. Regardez, l’Allemagne a des jeunes joueurs qui ont très peu d’expérience… »

Sur les événements d’Afrique du Sud

«« En toute sincérité, j’aurais aimé que l’équipe de France fasse un meilleur parcours. Il est plus facile d’avoir à disposition des joueurs qui ont une confiance accrue. Là j’aurai des joueurs avec un capital confiance minime. Ce n’est pas la meilleure façon de préparer les matches d’août et septembre »explique Le Président qui ajoute :« Succéder à mon prédécesseur n’est pas plus ou moins facile… C’est mon avis et ma situation personnelle qui m’ont dicté ce choix-là. » Ce qui m’a le plus choqué, le plus déçu, c’est le comportement du groupe lors de l’entraînement à 48 heures d’un troisième match contre l’Afrique du Sud. Les responsables de cette décision -très mal réfléchie – sont nombreux, a précisé « le Président ». Ce n’est pas à moi de donner des sanctions. Je ne suis pas le Père FouettardMoi, je vais être jugé sur les résultats et pour avoir les meilleurs résultats je dois faire la meilleure équipe, a-t-il poursuivi. (…) Ce n’est pas à moi de solder (les évènements très lourds de Knysna).»

L’avenir

Avant cette Coupe du monde, notre équipe nationale pouvait se permettre d’affirmer aller à un Euro ou à une Coupe du monde pour la gagner. Désormais, j’attends de voir le nouveau classement FIFA. Nous risquons d’être classé au-delà de la dixième place, il faudra donc être humble.

Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(0) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>