Les News — 18 juin 2010

A quelques semaines du départ du Tour de France, Laurent Jalabert et Laurent Fignon, les deux consultants cyclisme de France Télévisions, diffuseur de l’épreuve (France 2 et France 3), expriment leurs premières impressions dans le dossier de presse de France Télévisions.

Laurent Jalabert


Consultant sur France Télévisions depuis 2003. Quatre fois numéro un mondial au classement UCI (de 1995 à 1997 et 1999), deux fois maillot vert du Tour de France (1992 et 1995), il est le coureur aux 139 victoires.


“Rester en contact avec le milieu que j’aime”


“ France Télévisions offre une grande diversité de sports et fait une large place aux plus populaires d’entre eux comme le Tour de France. J’ai appris mon métier de consultant auprès des journalistes sportifs du groupe et découvert, grâce à eux, l’univers de la télévision. Cela m’a permis de porter un regard un peu différent sur le milieu du cyclisme que j’avais côtoyé pendant longtemps. A l’antenne, consultants et journalistes sont vraiment complémentaires. Je vis aujourd’hui comme un privilège cette position dans laquelle je continue à suivre la compétition et à fréquenter les plus grands champions, tout en transmettant mes connaissances au grand public. Parmi les téléspectateurs, il y a certes des connaisseurs mais les niveaux sont très variés : le Tour de France touche par exemple un public très large. Les consultants doivent s’adapter et rendre le sport qu’ils connaissent bien accessible à tous. Ces interventions me rappellent de vieux souvenirs et me permettent de ne pas couper le cordon avec le milieu que j’aime.”


Laurent Fignon


Consultant sur France Télévisions depuis 2006. Double vainqueur du Tour de France (1983 et 1984) et vainqueur du Tour d’Italie (1989).


« Retrouver mes réflexes de coureur »


“Chacun aborde le Tour de France selon ses propres impressions, son propre caractère. Pour moi, commenter consiste à retrouver mes réflexes d’ancien coureur. Je prends position, je marque telle ou telle préférence tactique…, bref, j’exprime des choix qui ne sont pas forcément ceux des coureurs eux-mêmes. C’est à double tranchant. Parfois, je me trompe, je le reconnais. Mais parfois, ça me permet d’anticiper, d’évaluer différemment la course et d’apporter un vrai plus aux téléspectateurs, pour qu’ils puissent en quelque sorte s’éduquer aux enjeux du sport. Je me souviens notamment d’une étape à l’Alpe d’Huez où Armstrong traînait en queue de peloton, loin derrière Ulrich. Tous les commentateurs annonçaient qu’il était cuit. J’étais le seul à dire qu’il était en fait en train de bluffer. Et j’ai eu raison ! Ouf ! Le Tour 2010 va, à mon sens, réserver de belles surprises. Indéniablement Alberto Contador est favori à sa propre succession mais il devra composer avec quelques concurrents sérieux. Et les pavés de Roubaix risquent bien de révéler des coureurs que l’on n’attend pas. »

Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(0) Readers Comments

  1. Bonjour,Je vous prie de m’excuser. Je n’ai malheureusement pas trouvé comment vous contacter autrement que par commentaire.Je souhaitais vous faire découvrir le service Paperblog, http://www.paperblog.fr dont la mission consiste à identifier et valoriser les meilleurs articles issus des blogs. Vos articles sembleraient pertinents pour certaines rubriques de Paperblog.En espérant que le concept de Paperblog vous titille, n’hésitez pas à me contacter pour toutes questions ou renseignements…AudreyResponsable communicationaudrey@paperblog.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>