Les News — 29 juin 2010



Le Mr Culture Pub du PAF, Christian Blachas, dans l’édito de la lettre CN News.fr, revient sur le fiasco de l’équipe de France :

Un champ de ruines fumantes et nauséabondes. C’est tout ce qui reste de l’incroyable et ubuesque épopée des Bleus en Afrique du Sud. « N’exagérons rien, ce n’est que du foot », disent les plus distanciés. Ben non. Ce n’est pas que du foot. C’est un drame sociologique, diplomatique, économique. Car, avec leur performance ridicule, leur comportement irresponsable et leur encadrement autiste, ces Bleus-là ont confisqué au peuple son opium. Et Dieu sait qu’il en avait besoin, ce peuple. Entre la crise, l’angoisse de la réforme des retraites, la remise en cause des acquis sociaux, le Mondial aurait été l’occasion, pour lui, d’occulter durant un mois la noirceur de la vie en se focalisant sur des exploits, des images fortes, des rêves. C’est raté. Complètement raté.

Dès lors, comment s’étonner de la haine féroce dont l’équipe de France et son staff sont l’objet ? Jamais une haine populaire ne s’était autant exprimée. Du goudron et des plumes pour certains, la guillotine pour d’autres, la violence des réactions est à la hauteur de la désillusion.

Reste à savoir quelles conséquences ce Waterloo footballistique aura sur le marché de la communication. Les médias, eux, devraient profiter de la suite de ce feuilleton rocam bo lesque. Tout le monde veut comprendre, veut savoir ce qui s’est réellement passé. Mais l’impact négatif
devrait se faire ressentir sur l’image des institutions (la Fédé, donc le pouvoir politique), sur les joueurs et leur indécente rémunération et aussi sur les marques qui sponsorisent ces Bleus. GDF Suez, Carrefour, Crédit agricole, SFR y ont certainement laissé des plumes en terme d’image. Le sponsoring comporte toujours une part de risque. On ne fait pas d’omelette sans casser d’œufs. Mais, là, ce n’est plus une omelette, c’est une ratatouille avariée. Ces marques-sponsors vont devoir faire preuve de beaucoup d’imagination et de créativité pour retourner la situation.

Retrouvez Christian Blachas sur : http://www.cbnews.fr/edito

Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(0) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>