Entretiens EPL Les News — 11 juin 2010


Avec 34 matchs diffusés en direct, au moins 8 premières parties de soirée et la moitié des huitièmes et des quarts de finale, France Télévisions proposera la couverture la plus importante en clair et en direct de la première Coupe du Monde sur le continent Africain.

Pour Webdo, le bulletin de programmes hebdomaire de France 2 destinés aux journalistes, Fabien Lévèque, qui commentera, entre autres, le match Allemagne – Australie en prime-time, donne ses premières impressions.

Comment allez-vous vous organiser au cours de ce Mondial qui se déroule pour la première fois sur le continent africain ?
Il y aura d’une part des binômes de commentateurs qui seront présents sur place afin de commenter les 34 matchs en direct sur les antennes de France Télévisions. Personnellement, je serai accompagné de Xavier Gravelaine, consultant football, pour une série de matchs. Avec l’autre équipe de commentateurs, nous allons nous relayer à l’antenne pour couvrir les prochains matchs. Et puis, il y aura également les équipes de reportages dont le travail est partagé. Certaines fournirons les émissions spécialisées comme Stade 2, certaines seront présentes pour les matchs et, enfin, d’autres équipes de reportages se chargeront de retransmettre l’ambiance sur place, de montrer comment les Sud-Africains vivent cette manifestation qui est quand même la première Coupe du Monde sur le continent africain.

Premier prime-time : rencontre Allemagne – Australie. Que nous promet ce match ?
L’Allemagne est une nation forte dans le paysage du football mondial, c’est toujours une équipe que l’on attend au tournant, qui est capable de remporter chaque édition. Elle fait partie des grands favoris de la compétition. En face, on a l’Australie qui en est à sa troisième participation en Coupe du Monde. C’est un pays qui n’a pas beaucoup d’expérience, en Australie on est plus branché rugby ou cricket que football ! Mais il faut s’intéresser à cette équipe. Rappelons qu’en 2006, lors du Mondial en Allemagne, l’Australie a fait un beau parcours, elle est allée jusqu’en huitième de finale et s’est fait éliminer de justesse par un penalty contre l’Italie, ce qui n’est pas négligeable. L’objectif des Australiens sera de faire aussi bien qu’au Mondial précédent, c’est pourquoi la confrontation de ces deux nations sera intéressante.

Quels sont les joueurs qui vont être décisif pour ce match ?
Le problème des Allemands c’est qu’ils vont devoir composer sans Michael Ballack, leur capitaine qui évolue à Chelsea, car il vient de déclarer forfait, suite à un tacle reçu en finale de la Coupe d’Angleterre. Ils vont tout de même s’appuyer sur des joueurs piliers, à l’image de Schweinteiger ou Klause. Il y a également Müller et Podolski. Néanmoins, même s’il n’y a pas de très grands noms dans cette sélection d’Allemagne, c’est une équipe qui a une mentalité toujours exemplaire, qui répond toujours présente lors des grands rendez-vous. L’Allemagne reste une valeur sure pour le mondial, d’ailleurs on la retrouve à chaque fois au minimum en quart de final de compétition.

Et la France, comment va-t-elle se positionner avec sa sélection controversée ?
Sa sélection est un choix controversé à l’image de sa campagne de qualification. La liste de Raymond Domenech a été un contre-pied total par rapport à ce qu’on attendait : à commencer par une liste de 30 joueurs alors qu’on attendait une liste de 23. Il est vrai qu’avec l’équipe de France, on part un peu dans le flou et, du coup, on ne sait pas trop à quoi s’attendre. Elle peut très bien rencontrer des difficultés face à l’Uruguay et sortir dès le premier tour. D’un autre côté, c’est une équipe qui est définitivement capable de créer la surprise. Si on regarde les joueurs, ce sont quand même des éléments de talent qui évoluent dans de grands clubs européens.

Une Coupe du Monde sans joueurs comme Michael Ballack, Ruud Van Nistelrooy, Patrick Viera, Ronaldhino… Le fin mot de ce Mondial est la nouveauté ?
Il est vrai que les joueurs les plus attendus sont quand même Cristiano Ronaldo et surtout Lionel Messi, qui a fait une saison absolument extraordinaire avec le FC Barcelone. Il a terminé Soulier d’or européen, c’est un titre qui récompense le meilleur buteur, tous championnats confondus. Jusqu’ici, avec l’Argentine, il a toujours eu un rendement assez moyen, mais on attend de le voir vraiment dans une grande compétition, savoir s’il sera vraiment au top niveau.

Propos recueillis par Soraya Badaoui pour le bulletin de France 2 pro

Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(0) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>