Les News — 24 juin 2010





Invité sur RMC et BFMTV, Jean-Michel Aulas est revenu sur la piètre élimination des Bleus au Mondial 2010, et sur ses conséquences dans la gouvernance du football français.

Le président de l’Olympique Lyonnais décrit une « inflation de situations cocasses et indécentes », avec comme point d’orgue le boycott de l’entraînement par les joueurs dimanche dernier. Jean-Michel Aulas a toutefois son opinion sur cette fronde menée par les joueurs : « Je pense qu’ils étaient unanimes pour rester dans le car et ne pas s’entraîner. Mais je suis sûr, pour bien connaître mes joueurs et d’autres, que certains avaient le cœur gros. Ils étaient unanimes, mais pas forcément solidaires… »
Le président du club septuple champion de France a aussi une explication à ce fiasco sud-africain : « Pourquoi avoir annoncé la nomination de Laurent Blanc avant de partir en Afrique du Sud ? C’était une erreur. Cela a d’abord déstabilisé Bordeaux, et surtout cela a fragilisé l’équipe de France. »
Jean-Michel Aulas estime donc que les dirigeants de la fédération ont une grande part de responsabilité dans cet échec. Interrogé sur l’avenir de Jean-Pierre Escalettes à la tête de la FFF, le président lyonnais a ainsi déclaré que cela lui paraissait « difficile » qu’Escalettes reste président de la Fédération : « J’adore Escalettes mais aujourd’hui, ça paraît difficile qu’il reste en place. »

Aulas pense aussi que l’équipe de France doit à l’avenir être gérée comme un club professionnel, par des gens qui ont déjà géré un club professionnel : «Il faut faire rentrer des gens dont le métier est de gérer des professionnels. Blanc a ses visions d’organisation mais il doit y avoir un patron qui ne peut pas être uniquement le sélectionneur. (…) A mon avis, il y aura un conseil fédéral fin juin ou tout début juillet pour tirer les conséquences de tout cela. Mais il faut aller beaucoup plus vite. Dans les huit jours, il faut mettre en place une gouvernance. Je pense qu’il faut prendre des décisions très rapidement pour trouver des solutions. Et peut-être que Nicolas Sarkozy est le mieux placé (pour le faire)… »

Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(0) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>