L'Actu Média Les News Rugby — 05 mars 2010



Chouette, samedi 20 mars, c’est le
« crunch » ! Le quoi ? Non, pas le « Frump », ce mélange de rap et de funk imaginé par Michael Youn dans le film « la Beuze ». Non, c’est bien le « Crunch », qui n’est pas non plus du chocolat croustillant… Quoi que si, à la réflexion. Mais là, parlons rugby. Donc le 20 mars, c’est le « crunch », expression utilisée – à commencer par les journalistes – par ceux qui veulent se la jouer « moi, je maîtrise le jargon des pros ».
Seulement d’où vient ce mot en forme d’onomatopée ? Que signifie-t-il exactement excepté la définition banale dont tout le monde se satisfait :
« Crunch » est le terme qui désigne les matchs France – Angleterre.

Hop hop, un petit voyage sur le Net et voilà pour ceux qui veulent vraiment épater la galerie… ou rabattre le caquet de potes qui se prennent pour les commentateurs attitrés des matchs du tournoi des 6 nations retransmis par France Télé.

Le crunch est donc le nom donné traditionnellement au match entre les deux équipes (France et Angleterre pour ceux qui ne suivent pas !) lors du tournoi des 6 nations. Cette dénomination date du premier match entre ces deux équipes, le 22 mars 1906, au Parc des princes. C’était alors un match test et les Anglais nous avait mis la raclée 35-8.
Depuis cette expression anglaise, qui signifie « moment crucial », est employée car cette confrontation oppose les deux meilleures équipes de l’hémisphère nord et est toujours d’une incroyable intensité.
Par abus de langage, l’emploi du mot a été étendu aux autres rencontres officielles entre les deux équipes, en coupe du monde par exemple. Voilà Maître Capello a parlé.

Maintenant ce n’était pas pour ça que je m’adressais à vous mais pour vous dire que samedi 20 mars à 21h, je ne serai pas comme 6 à 7 millions d’entre-vous devant France 2 pour dévorer le « crunch », mais j’irai au cinéma, à l’Aquaboulevard pour être précis. Non pas voir le dernier Scorcese (mais il faut que j’y aille quand même un jour), mais pour suivre cette fameuse rencontre France-Angleterre, qui pourrait nous offrir un grand chelem.

Et non seulement j’irai la suivre au cinéma, dans une salle que j’espère chaude bouillante, mais je la verrai également en 3D et en relief. Une première dans l’histoire du rugby grâce à France Télévisions qui capte le match en 3D, en partenariat avec CielEcran et Eutelsat, et en accord avec le Comité des VI Nations et la Fédération Française de Rugby.

Une première qui coûtera un peu cher aussi, 17 euros l’entrée au cinéma, mais voir plaquer Chabal en 3D ça n’a pas de prix !

Pour les curieux, je vous laisse la liste des salles en France qui retransmettront cette rencontre à partir de 20h45, en direct.

- Paris - Aquaboulevard
- Belfort (Pathé)
- Besançon (Pathé)
- Bordeaux-Talence (Gaumont)
- Cannes (Olympia)
- Conflans-Sainte-Honorine (Pathé)
- Grenoble-Chavant (Pathé)
- Le Havre (Docks Vauban)
- Liévin (Pathé)
- Lille (Kinépolis)
- Lyon – Vaise (Pathé)
- Marseille- Plan de Campagne (Pathé)
- Metz (Kinépolis)
- Montpellier (Gaumont)
- Mulhouse (Kinépolis)
- Nancy (Kinépolis)
- Nantes (Gaumont)
- Nîmes (Kinépolis)
- Perpignan (Mégacastillet)
- Rennes (Gaumont)
- Strasbourg-Brumath (Pathé)
- Toulon Grand Ciel (Pathé)
- Toulon Liberté (Pathé)
- Toulouse Labége (Gaumont)
- Toulouse Wilson (Gaumont)
- Valence (Pathé)

Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(0) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>